Dorure des bronzes d’une commode tombea

Parura de bronzes Louis XV

Parura de bronzes Louis XV

 

Parure de bronzes d’une commode tombeau d’époque Louis XV. Ce type de meuble est généralement assez richement chargé en bronzes.

 

Bronzes avant restauration

Bronzes avant restauration

 

La dorure est très usée et nécessite une redorure. Après décapage, afin d’éliminer l’oxydation et les restes d’anciens vernis ou de cire, une dorure est réalisée. Afin de lui donner un peu de vie et qu’elle ne choque pas le regard la parure est légèrement usée et patinée.

Dorure bronzes Louis XV

Dorure bronzes Louis XV

 

 

Commode tombeau Louis XV

Commode tombeau Louis XV

Commode Louis XV

Commode Louis XV

Réparation d’une sculpture en régule de Fayral :  » Lysis  » . Fondeur : Max le Verrier.

Cette sculpture en régule est signée Fayral. Son titre est « Lysis ». La fonderie/maison d’édition est Max le Verrier.

 

La sculpture en régule avant reparation

La sculpture avant restauration

Les deux mains sont cassées. La moitié de la main droite est manquante , l’autre main a été conservée mais il manque un doigt.

Cette pièce est revêtue d’une argenture vernie. Aux endroits où le vernis s’est usé l’argenture a oxydé (tâches noires) ailleurs le vernis a vieilli ce qui donne à l’argenture cette couleur jaunâtre. La patine du temps sera conservée.

En premier lieu il s’agit de restituer la partie de main manquante. Pour ce faire il faut en sculpter une  dans un morceau de cire dure de bijoutier .

création de l'élément manquant

Création de la main manquante en cire

La main en cire de bijouterie

La main en cire terminée

Cette pièce est réalisée légèrement plus grande afin de récupérer le retrait du métal lors du refroidissement. De plus un excès de métal au niveau de la cassure évitera de manquer de matière pour l’ajustage.

La main est ensuite moulée avec de l’élastomère puis du plomb coulé dans la cavité.

Le plomb est coulé dans le moule

Coulée du plomb

La main de la sculpture après démoulage

La main après démoulage

La main est ensuite coupée puis percée afin de l’assembler sur la sculpture par une petite tige métallique.

La pièce est percée

Perçage de la pièce rapportée

Assemblage de la pièce sur la sculpture de Fayral

Assemblage de la pièce rapportée sur la sculpture

Une soudure au chalumeau est ensuite réalisée

La main droite est soudée

Soudure de la main droite

Après soudure de l’autre main au niveau du poignée , du métal est apporté au fer à souder afin de recréer l’ébauche du doigt manquant.

Restitution du pouce gauche

Apport de métal pour recréer le pouce de la main gauche.

Les soudures sont ensuite minutieusement rectifiées pour dissimuler leur existence.

Puis l’argenture est refaite aux points de soudure par électrolyse sélective au tampon.

Rattrapage de l'argenture par électrolyse sélective

Argenture par électrolyse locale au tampon

La sculpture de Fayral terminée

La sculpture restaurée

 

 

 

 

 

 

 

Réparation d’un pommeau de canne de marche en argent massif ornementé.

Le pommeau de cette canne de marche est en argent massif ornementé et est très dégradé. Le client tient à l’objet et malgré un résultat qui ne sera peut être pas parfait il faut tout de même essayer de faire le maximum possible.

 

Le métal du pommeau très fin est déchiré et déformé. L’insistance du client me décide à effectuer cette réparation.

le pommeau de la canne est déchiré

Déchirure du pommeau

Ecrasement du pommeau

L’arrière du pommeau

La bague de jonction du pommeau avec le bois est également cassée.

Pour commencer il faut complètement vider le pommeau de la cire qui le remplit , cette cire qui ressemble à une cire à cacheter ou plus exactement au ciment coutellier qui sert également à remplir les couteaux en métal fourré sert à rigidifier le pommeau car la feuille d’argent est très mince. Pour éliminer la cire il faut chauffer le métal au chalumeau puis l’immerger dans un décapant qui éliminera les dernières traces de cire. Celle ci en effet empêcherait l’opération de soudage de se réaliser correctement.

La cire du pommeau est vidée

Elimination de la cire

Une fois le métal bien propre et avant de le souder, il faut redresser toutes les déformations. Ceci est réalisé à l’aide d’une tige de métal au bout arrondi. On courbe cette tige de façon à pouvoir accéder à l’intérieur de l’objet. Ensuite en exerçant une pression suffisante et en agissant par l’extérieur avec un marteau on redresse au mieux le métal en essayant de mettre les lèvres de la cassure bord à bord  ( Recingle ). La difficulté consiste à ne pas plus dégrader les ornementations.

Les soudures sont ensuite réalisées.

Le pommeau en argent est soudé

Soudure du pommeau

pommeau en argent après rectification de la soudure

Pommeau avant polissage

 

Après rectification des soudures, le pommeau est remonté sur la canne avec de la cire fondue.

Canne à pommeau d'argent ornementé

La canne après restauration

 

 

 

Restauration de deux sculptures en bronze patiné et bronze doré de Felix Charpentier.

A peu de temps d’intervalle deux clients différents m’ont confié deux bronzes différents du même sculpteur: Felix Charpentier.

 

Bronze patiné de Félix Charpentier avant restauration

Le bronze patiné avant restauration

Le bronze doré de Felix Charpentier
Le départ des hirondelles avant restauration

 

 

Felix Charpentier est né à Bollène le 10 Janvier 1858 et mort à Paris le 7 Décembre 1924. C’est un sculpteur qui a produit de nombreuses oeuvres dont des monuments publics, de nombreux bustes, médaillons et petits bronzes.

Signature de Felix Charpentier

La signature de Felix Charpentier et la marque « Bronze de Paris »

Une de ces sculptures est en bronze patiné , l’autre à dorure vernie. Il m’a semblé intéressant de les comparer car cela donne la mesure de l’évolution de cet artiste. Le sujet est quasiment identique mais traité de manière un peu différente. Le bronze doré est plus élégant  dans son traitement . Il est très certainement plus tardif et d’inspiration art nouveau. Le drapé a quasiment disparu. La sculpture en bronze patiné est d’inspiration beaucoup plus classique et de facture très XIXème. Le mouvement est plus rigide.

Le socle en doucine de la sculpture dorée est monté sur billes et pivotant.

Restauration de la sculpture en bronze patiné :

La patine brune est parsemée de tâches de vert de gris.

Buste du bronze de Felix Charpentier

Aspect du buste avant restauration

 

socle du bronze avant restauration

Aspect du socle avant restauration

Le travail consiste en un traitement chimique local des tâches afin de les faire disparaitre puis la sculpture est cirée afin de lui redonner un peu de lustre et de la protéger

Buste de la sculpture en bronze

Aspect du buste après restauration

Socle du bronze

Aspect du socle après restauration

Le bronze de Felix Charpentier après patine

Le bronze après restauration

Restauration de la sculpture en bronze doré :

Le travail consiste ici a éliminer le vernis, à traiter les oxydations et à passer une nouvelle couche de vernis de protection. Sur les photos de la sculpture avant restauration les traces de passage manuel au coton du vernis sont bien visibles. Le métal s’est oxydé aux endroits où le vernis est moins épais , avec cette technique l’épaisseur n’est pas réguliére, elle l’est beaucoup plus avec un pistolet .

Buste de la sculpture en bronze doré

Aspect du buste avant restauration

Le buste de la statue après restauration

Aspect du buste après restauration

La sculpture en bronze doré après restauration

La sculpture après restauration

Dorure et patine brune d’une pendule en bronze « à l’éléphant » .

Un petit modèle de pendule XIXème à l’éléphant en bronze doré de style Louis XV. Sur le sommet de la boite se trouve un Cupidon. La dorure et la patine sont usées et il est nécessaire de les refaire complètement.

Pendule Louis XV à l'éléphant

La pendule avant restauration

le cupidon en bronze sur la pendule

Détail du Cupidon

Le Cupidon était patiné à l’origine, le client désire le faire dorer.

L’ensemble est dans un premier temps entièrement démonté et décapé.

Pendule à l'éléphant louis xv en bronze démontée

Les différents éléments de la pendule

Après élimination des résidus de vernis et de cire les différents éléments sont désoxydés chimiquement puis gratte bossés au touret avec une brosse en fils de laiton.

Gratte bossage du socle en bronze

Gratte bossage de la terrasse de la pendule

La terrasse de la pendule après gratte bossage

La terrasse après gratte bossage

Le cupidon en bronze décapé

Le Cupidon prêt pour la dorure

L’éléphant est ensuite patiné à chaud

L'éléphant en bronze de la pendule Louis XV est patiné

L’éléphant en cours de patine

La patine est ensuite cirée à la cire d’abeille.

L'éléphant de la pendule après restauration

L’éléphant après l’opération de patine

Reste à dorer les autres éléments et remonter l’ensemble.

Le cupidon de la pendule après dorure

Le Cupidon après dorure

La pendule en bronze à l'éléphant après dorure

La pendule à l’éléphant après remontage.

 

Un autre modèle presque identique et deux autres modèles de pendules avec un taureau et un lion dans le sujet: Dorure et patine de pendules   »au lion » , « au taureau  » et  » à l’éléphant »

Reproduction et soudure de branches de chandeliers XIXème en bronze doré.

Une branche de cette paire de chandeliers en bronze doré XIXème d’inspiration Louis XVI est incomplète , il manque l’enroulement central sur deux branches ( Chandelier de droite)

Chandeliers XIXème en bronze doré avant réparation

Les chandeliers avant restauration

Un moulage est fait sur une branche complète.

Moule en élastomère

Le moule en élastomère

 

Vue d'intérieur du moulage

Vue d’intérieur du moule en élastomère

La branche est ensuite reproduite en cire puis fondue en bronze à cire perdue.

Les tirages en bronze

Les reproductions en bronze des éléments manquants

Les enroulements sont ensuite ressoudés sur les branches en évitant de trop âbimer la dorure existante.

La branche ressoudée

Une branche réparée

 

Une dorure partielle est ensuite réalisée sur les parties remplacées.

Les branches redorées

Le haut du chandelier réparé après redorure

 

L’ensemble est nettoyé pour retrouver l’éclat d’origine de la dorure.

Les chandeliers XIXème en bronze doré après restauration

La paire de chandeliers après restauration